Primo-accédants : votre plan d'action pour devenir propriétaires

• Le côté perso : être prêt à sauter le pas

Avant de vous lancer, il faut non seulement savoir ce à quoi vous aspirez, mais aussi ce dont vous avez réellement besoin.
En effet, selon que vous êtes seul, en couple, avec ou sans enfant, votre futur logement ne sera pas le même. Posez-vous les bonnes questions :
- Votre situation professionnelle est-elle stable (CDD ou CDI) ? Un achat immobilier n'est vraiment intéressant que si l'on y demeure quelques années. Au début du crédit, vous remboursez surtout les intérêts et non le capital.
- Préférez-vous acheter un appartement ou une maison ? Tout dépend de votre mode de vie et de la composition de votre foyer. Un appartement en copropriété entraîne des frais et des charges, pas forcément au moment qui vous arrange le plus ! Avec une maison individuelle, c'est vous qui décidez.
- Avec ou sans travaux ? Avez-vous la fibre du bricolage ou vos seules compétences se résument-elles à changer les ampoules ?
- Où acheter votre futur bien ? Ville ou campagne ? À proximité des écoles, des commerces, de votre lieu de travail ? Il faut essayer de se projeter dans l'avenir, ce qui n'est pas toujours facile...

 

• Le côté financier : pouvoir assurer le remboursement de l'emprunt

L'étape suivante sera de savoir quel budget vous pourrez consacrer à votre acquisition. Vous ne devez pas non plus vous sacrifier afin de devenir propriétaire ! Pour savoir où vous en êtes financièrement, dressez la liste de vos revenus réguliers et sûrs (salaires...) et de vos charges courantes (prêt à la consommation, pensions versées...). Il s'agit d'évaluer vos capacités d'emprunt, c'est-à-dire la somme que vous pouvez consacrer au remboursement de votre prêt immobilier. L'idéal est de ne pas dépasser 33 % de vos revenus mensuels. Dans vos calculs prévisionnels, n'oubliez pas d'intégrer les frais accessoires liés à votre future acquisition : les frais d'acte notarié, les frais de garantie de prêt (qui diffèrent si la banque prend une hypothèque, un privilège de prêteur de deniers ou une caution), les frais de déménagement, les frais d'assurance, etc. La bonne nouvelle, c'est si vous avez un apport personnel. La "balle sera alors dans votre camp", concernant les négociations avec la banque !

 

• Le côté pro : trouver le bon interlocuteur

Votre dossier sous le bras et votre projet en tête  : c'est maintenant le moment de faire jouer la concurrence ! Ne vous limitez pas à votre banque habituelle, car ce n'est pas forcément elle qui vous fera la meilleure proposition, avec les meilleures conditions d'emprunt. Vous pouvez même faire des simulations en ligne, pour regarder les différentes options qui s'offrent à vous. Pour les personnes qui manquent de temps, vous avez aussi la possibilité de faire appel à un courtier, qui vous trouvera le meilleur taux et négociera à votre place.

 

• Vous avez dit « primo-accédant »?

On appelle primo-accédants, les personnes n’ayant jamais été propriétaires de leur résidence principale ou qui n’ont pas été propriétaires de celle-ci durant les deux dernières années.

 

• À savoir :

À savoir : plus votre apport personnel est important et meilleures seront les conditions consenties par les banques. Elles demandent, en général, à ce qu'au moins 10 % de l'opération soient financés par des deniers personnels.


Stéphanie Swiklinski

2017-02-06

Accédez à des informations exclusives
Protection vie privée ›
Votre adresse email est collectée avec votre consentement et est destinée à l'office Aubertin Lyon Confluence en sa qualité de responsable du traitement.
Votre adresse email est collectée afin de vous transmettre notre newsletter sur les dernières informations immobilières, juridiques et fiscales. Nous conservons votre adresse email jusqu'à ce que vous vous désabonniez de notre newsletter.

Conformément à la loi "informatique et libertés" et au RGPD, vous pouvez exercer vos droits d'opposition, d'accès, de rectification, d'effacement, de limitation et de portabilité en effectuant une demande à l'adresse suivante : kevin@breakout-company.com. Vous pouvez également adresser une réclamation auprès de la CNIL directement via son site internet https://www.cnil.fr
Réseaux sociaux
Adresse de l'Office

2 rue Charles Baudelaire

Bâtiment B03, Immeuble "Arabesk"

69002 Lyon

Calculatrice

L'étude est équipée du système de visioconférence

Visio Act
© Claudine Aubertin - Notariat Services - Tous droits réservés